Vélocio
( 1853 - 1930 )

 

   C'est en 1853, dans la ville de Pernes les Fontaines, que naquit Paul de Vivie, dont le pseudonyme littéraire était Vélocio. Ce passionné de la "petite reine " est une figure emblématique, non seulement parce qu'il donna ce nom de "cyclotourisme" à notre loisir, mais aussi du fait de son inlassable action de propagandiste, en selle d'abord, ainsi que plume en main dans les colonnes de sa revue Le cycliste (1887-1973), revue qui lui survécut et qui, lorsqu'elle disparut, était la doyenne des publications sportives françaises.
   Outre la revue spécialisée Le cycliste il devait fonder la manufacture Stéphanoise de Cycles "La Gauloise " en 1882. C'est dans cette même manufacture qu'il inventa le cadre sans raccords, le pédalier, et les moyeux détachables, l'ajustabilité de la roue dentée du pédalier à toutes les lignes de chaînes, le cadre équiangle et, bien sûr, le dérailleur. Paul de Vivie désireux que la bicyclette soit le plus commode possible pour les cyclo-touristes, mettra au banc d'essai de multiples machines à changements de vitesse (avec bichaîne, chaîne flottante...). Il s'intéressera à toutes des expériences faites en ce domaine et se battra pour la "polymultication" ou changements de vitesse. En 1913 à lieu à Chanteloup la course de la Polymultipliée où les coureurs expérimentent divers systèmes de changements de vitesse. Autant d'inventions qui changèrent la face du vélo !
   Précurseur tant en technique, qu'en diététique, il démontra à cette époque que l'on peut rouler longtemps (il faisait des étapes de 40 heures), pour peu que l'on suive des règles élémentaires de pratique et d'hygiène. Ses "sept commandements" sont restés en mémoire et demeurent encore aujourd'hui des préceptes à suivre pour rouler bien et longtemps.
   Autant amateur de grandes randonnées que de rencontres amicales, il est à l'origine, entre autres, des Diagonales de France et de Pâques en Provence.
Paul de Vivie vécut à Saint-Etienne où il mourut en 1930 des suites d'un accident de circulation. Un monument lui est dédié au col du Grand Bois (ou de la République), sur la nationale 82, à 17 kilomètres de Saint-Etienne.

Les 7 commandements de Vélocio

1 - Haltes rares et courtes, afin de ne pas laisser tomber la pression.

2 - Repas légers et fréquents : manger avant d'avoir faim, boire avant d'avoir soif.

3 - Ne jamais aller jusqu'à la fatigue anormale qui se traduit par le manque d'appétit et de sommeil.

4 - Se couvrir avant d'avoir froid, se découvrir avant d'avoir chaud et ne pas craindre d'exposer l'épiderme au soleil, à l'air, à l'eau.

5 - Rayer de l'alimentation, au moins en cours de route, le vin, la viande et le tabac.

6 - Ne jamais forcer, rester en dedans de ses moyens, surtout pendant les premières heures où l'on est tenté de se dépenser trop parce qu'on se sent plein de forces.

7 - Ne jamais pédaler par amour-propre.

retour Retour